Stratum

Stratum©

« Stratum » : couche, strate, matière organique en couche continue, en latin désignant « chose étendue ».

En géologie et dans les domaines proches  ; géomorphologie, pédologie, archéologie, paléontologie…, une strate est une couche de roche qui se distingue des autres par des caractéristiques propres ; pétrographiques, minéralogiques, granulométriques, tectoniques et/ou paléontolologiques.

Stratum© est une réflexion globale sur l’après Anthropocène, bien au-delà de la décroissance programmée et ses conséquences collapsologiques qui donne naissance à des créations impulsées et suivies par Wimbi Art®.

Le minuscule coronavirus SARS-CoV-2 de 0,15 microns à créé au travers de l’imaginaire collectif appuyé par l’image diffusée, une prise de conscience pour des millions d’individus qui n’avait jamais anticipé en amont ce questionnement : et si un monde sans humains ?

De la fin de la pollution sonore, aux artères dessertes et parfois empruntées par des animaux sauvages rappelant des scénario d’anticipation, la vision est bien celle d’un monde sans l’Homme et d’une équation primaire ; quel conséquence sur les structures existantes ?

Au sortir de l’Holocène, jusqu’à la fin de l’Anthropocène, cette réalité poussée sur un temps plus long amène pour conséquence de la de l’espace humaine à la disparition progressive de tout ce qu’il à construit ; bâtiments, technologies et même radioactivité…  ces restes en quelques siècles s’effondrent sur eux même… puis en seulement quelques millénaires, durée si courte à l’échelle des temps, forme un amas de composés.

Du Cambrien jusqu’au Pléistocène, les couches successibles se sont amoncelées, désormais il faudra en compter une nouvelle toute particulière retombé sur elle même ; mélange de plastique, composants technologies, fer et béton… et squelettes humanoïdes… Elle même prise dans la matrice du temps et recouverte de végétaux et géologie dépendante des mouvements tectoniques.

Si de nouvelles créatures intelligentes réapparaissait sur terre ou depuis ailleurs, elle pourraient via les archéologue du futur, lire les témoignages de cette « couche holocène (la « CH ») prise dans les temps géologiques. De l’ère industrielle et numérique, de la culture au savoir puis à l’oubli.

L’objectif de ces travaux et d’illustrer par l’ART cette conscience de décroissance et fin programmé de l’humanité si celle ci-ni n’a pu conquérir à temps d’autres système solaire….  et réfléchir au traces possibles / témoignages à laisser prisonnier de la géologie…

 

100 | AIART | Continuum | Humanity | Stratum | Visum